Nous écrire
  Nous sommes le 21/09/2021

Faire une chape : mode d’emploi

Dans le domaine de la construction, il existe les chapes traditionnelles et les chapes fluides. Depuis l’avènement de la norme RT2012, seules les chapes fluides sont conformes aux règlements. Elles peuvent réalisées à base de ciment ou d’anhydride. Découvrez de quoi il s’agit, comment la préparer et les utilisations à en faire.

Définition et avantages

La chape fluide à base de ciment est adaptée aux travaux d’intérieur et ne fait pas plus de 5 cm d’épaisseur. Très fine et facile à appliquer, elle répond parfaitement aux grandes surfaces. Grâce à sa résistance à l’eau, elle peut être utilisée dans les endroits humides comme la salle de bain. Plus fine que la chape fluide en ciment, la chape anhydrite est un mortier autonivelant qui ne nécessite pas de ponçage. Si vous désirez faire une chape, vous devrez choisir l’une des deux.

Ces chapes présentent de nombreux avantages à divers niveaux. Coulées en une seule fois, elles présentent un atout esthétique avec la quasi-absence de joint. Elles s’immiscent partout et couvrent une surface pouvant aller jusqu’à 300 m2. Grâce à leurs propriétés nivelantes, elles assurent une excellente planéité de toutes les surfaces afin d’avoir une belle qualité de finition. Compatibles avec tous les revêtements, elles permettent de bénéficier de sols de qualité, sans bulles d’air ni risques de fissures.

Les chapes fluides font preuve d’une excellente longévité. De plus, leur composition assure une très bonne conductivité thermique. Elles améliorent les performances des sols et en particulier celles des planchers chauffants en réduisant les déperditions et les ponts thermiques. Par ailleurs, ce type de chape est écologique, car il n’intègre pas de composés organiques volatils.

Comment utiliser la chape fluide ?

En dehors de l’amélioration de l’isolation thermique, la chape fluide peut être utilisée dans le cadre d’une isolation acoustique. Elle permet de réduire les bruits aériens, mais également les sons d’impact à condition d’y ajouter un isolant acoustique. Elle peut être utilisée dans n’importe quelle construction où il est nécessaire d’avoir un bon sol à planéité irréprochable. En raison de sa capacité à épouser parfaitement les tuyaux, elle facilite l’enrobage des planchers chauffants.

Comment préparer et couler la chape ?

La chape fluide en ciment est conçue de la même manière qu’une chape traditionnelle. La différence est qu’il faut lui ajouter un fluidifiant pour qu’elle conserve son aspect liquide. Il suffit alors de mélanger du sable, du ciment et de l’eau afin d’en faire un mortier. La chape anhydrite quant à elle est composée de calcium, de sable et d’un activateur. Pour qu’elle soit plus efficace, il est crucial que la chape présente une fluidité maximale. De plus, vous devez utiliser des équipements et produits fournis par les meilleurs fabricants pour assurer la qualité de la chape.

Si vous êtes bricoleur, vous pourrez couler la chape vous-même. Il faudra d’abord placer les joints de dilatation puis les joints de fractionnement. Disposez ensuite les piges en vous aidant d’un outil qui vous permettra de matérialiser le niveau de la chape. Débarrassez-vous de l’eau et des résidus dans la pompe à mortier puis effectuez la coulée en une fois.

Il est conseillé de commencer par le fond de la pièce puis d’avancer vers la sortie. Vous devrez vous arrêter lorsque la chape effleure les piges. Cela signifie que la meilleure épaisseur est atteinte. Avec une barre d’égalisation, vous pourrez maintenant dresser la chape avant d’ajouter un produit de cure à sa surface. 

Pour éviter les erreurs et favoriser un chantier impeccable, le mieux est de faire appel à un expert du bâtiment. Les professionnels disposent des meilleurs outils pour fabriquer la chape et la couler dans les règles de l’art. De plus, ils peuvent déplacer une centrale mobile pour fabriquer la chape directement sur le chantier.

Les précautions d’emploi

Lorsque la coulée est effectuée, il est nécessaire de protéger l’œuvre contre le soleil et les intempéries. La température ambiante doit être moyenne et pendant au moins 5 jours, vous ne devrez pas poser de charges lourdes sur la chape. Lorsqu’elle est coulée sur un plancher chauffant, il est nécessaire de tester le chauffage avant de poser le revêtement.

Notez également que le recouvrement ne doit se faire qu’après total séchage de la chape, soit entre 4 et 12 semaines en fonction de la température et des procédées de coulage. En effet, la chape anhydrite élimine très lentement l’eau et peut conserver de l’humidité même si sa surface semble sèche.

A propos
Vous avez une idée d'article à nous proposer ? N'hésitez pas à nous écrire afin de nous communiquer vos suggestions. Nous serions ravis d'entamer une collaboration avec vous! Blog Généraliste - Blog Digital - Blog Lifestyle - Conseils pour la monétisation de blog.
Thématiques